L’eau reste un problème majeur: des forages sont à nouveau programmés en 2016

L’eau, un problème majeur …

Sur l’ensemble de la commune d’Aribinda, on recense 233 forages fonctionnels sur les 292 existants, soit un forage pour 390 habitants en moyenne.

On con1-DSC_0302state de fortes disparités dans l’accès à l’eau potable. En effet, très peu de forages peuvent respecter la norme nationale d’un point d’eau pour 300 habitants. Leur fréquentation est généralement largement supérieure à 400 personnes ce qui occasionne des attentes interminables tant dans la journée que dans la nuit. Un forage en panne entraîne de grands déplacements, des files d’attente encore plus longues …Compte tenu de cette situation qui ne s’améliore que lentement, A.S.S.S. s’engage à soutenir à nouveau le  « programme Eau  » du Plan Communal de Développement d’Aribinda (PCD). Ainsi, dans le cadre de la nouvelle Convention passée avec l’Etat et plus précisément à l’occasion du Protocole d’Entente avec la Commune, après la réalisation  en 2015 de 6 nouveaux forages , ASSS réhabilitera en 2017 dix huit forages sur les quarante et un ouvrages en panne.Plus de 7 000 villageois sont concernés par ce programme.

Ces travaux s’accompagneront de formations à l’intention des bénéficiaires avec deux objectifs : appréhender la gestion de l’eau (maintenance, redevance…) et sensibiliser à l’hygiène.
Le financement de ce programme de l’ordre de 110 000 euros est assuré dans le cadre de la loi Oudin – pour les plus récents – par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, la Communauté de l’Agglomération d’Annecy, la Ville d’Aix les Bains ,Chambéry Métropole et par A.S.S.S.

Apporter un nouveau point d’eau atténue le risque de maladies infectieuses, raccourcit les attentes, rend moins pénible l’approvisionnement journalier et concourt, en définitive, à freiner l’exode rural.

A bientôt sur les marchés de Noël de Saint-Félix, Alex, Cognin et Chambéry

Cette année, l’association  « Amitié Solidarité Savoie Sahel  » sera présente sur quatre marchés  de Noël.

p1060667bA Saint-Félixdimanche 27 novembre 2016 de 9h à 17h.

 

 

 

  •  Au marché de noël solidaire  à Cognin, leaffiche-marche-noel-cognin-2016 dimanche 3 décembre 2016, salle de La Forgerie  de 10h à 18h .

 

 

 

  •  Dans un chalet  sur le marché de Noël de Chambéry , boulevard de la Colonne,  jeudi 8, vendredi 9 et samedi 10 décembre  2016.

  • Sur le marché de noël d’Alex le vendredi 9 décembre 2016.

pc100282

     

   Venez visiter nos stands où vous trouverez des savons, du karité, de l’artisanat du Burkina,  des décorations de Noël…      

               Pensez à vos  cadeaux de Noël !!!

 

 

Fête des cultures à Moutiers, samedi 19 novembre 2016

Rencontre des cultures à Moûtiers au gymnase  Georges Larnaud 

 samedi 19 novembre 2016

               à partir de 11 h 30

Venez nous rejoindre pour      affiche-fete-des-cultures-modifie-2-2-copier un repas partagé et une visite des stands de nombreuses associations solidaires internationales.

 

Vous pourrez prendre connaissance des actions  menées par Amitié Solidarité  Savoie  Sahel. 

Nous proposerons de l’artisanat du Burkina, des  produits à base de karité….

Les actions d’ASSS en 2015 et 2016

Dans un Burkina Faso en route vers la démocratie, l’action d’Amitié Solidarité Savoie Sahel revêt encore plus d’importance pour aider les villageois à réaliser leurs  propres projets dans un pays où les aspirations des populations sont sur le point de se réaliser.

Depuis 13 ans, notre engagement est fondé sur le constat que pour éviter les tensions, les souffrances et les morts dues à l’immigration forcée, il faut aider au développement des peuples dans leurs propre pays. L’histoire nous légitime dans cette vision des relations à établir entre les pays riches et les pays pauvres.

Cette année encore, en relation étroite avec la commune d’Aribinda et l’association Hansina Domba, nous ne ménagerons pas nos efforts, aidés par nos collectivités locales, nos partenaires, nos parrains et nos donateurs.

Nous agirons dans plusieurs domaines :

 – Accès à l’eau potable pour 10 000 villageois supplémentaires :

Six forages  réalisés  en 2015, 18  seront réhabilités en 2016 (2) camion foreusedans le cadre de la convention passée avec l’État burkinabè.

– L’éducation :

Soutien aux écoles de Gorguel et de Dalla et aux élèves qui poursuivent leur scolarité au collège-lycée d’Aribinda et divers établissements: 300 jeunes concernés.

 

– Développement des activités génératrices de revenus :

4Soutien logistique aux douze villages dont l’objectif est la production, la conservation et à la commercialisation du haricot et du sésame.

– Sécurité alimentaire :

Lutte contre la désertification et remise en culture de terrains dégradés.

– Soutien logistique pour un projet innovant initié par des groupements féminins :

Création d’un périmètre maraîcher de 7500 m2 irrigué suivant le procédé du  « goutte à goutte « .

 Soutien logistique aux quatre villages dont l’objectif annuel est la restauration de 40 ha de terres dégradées.

 

La commune d’Aribinda (province du Soum, région Sahel, nord Burkina Faso) a une population de plus de 90 000 habitants répartis 2007 réunion des villageois de Senaikaye avec ASSS (2)dans 43 villages et sur une superficie d’environ 3 000 km2.

Six nouveaux forages en fonction

Le programme 2014-2015  « accès à l’eau potable » est en voie d’achèvement.                                       3-SAM_1388

Ces six forages, alimentent en eau potable, 3000 habitants , qui jusqu’à ce jour, en étaient privés.

2-Forage NIAFO6
      Ce programme se termine, la      mobilisation se poursuit … avec un  projet en cours d’élaboration,  prévoyant la réhabilitation de 18  forages en 2016.

Toutes les actions dans les villages, en 2014 (rapport illustré de Djibril)

De belles réussites et encore de nombreux projets…

Des questions sur l’avenir des jeunes dans les villages et sur l’éducation…

Voilà le contenu de ce rapport 2014.

 

Bien que les membres d’ASSS ne puissent plus se rendre sur place, l’association poursuit son aide dans le Sahel.

Pour financer cette aide :

– Une cinquantaine de parrains versent une somme tous les mois (A partir de 10 euros, déductibles)

– Nos donateurs occasionnels sont toujours très actifs,

– De nombreuses actions sont organisées au cours de l’année par les bénévoles d’ASSS,

– Beaucoup d’associations sportives ou culturelles apportent leur concours,

– Nos partenaires institutionnels sont toujours présents,

 

Bref, une chaine de solidarité qui, malgré les difficultés actuelles, reste soudée pour que nos amis sahéliens puissent continuer à vivre dans leur pays…

lire le rapport :

rapportDjibrilOct2014

Deux choeurs pour le Sahel

Le samedi 22 novembre 2014

A 20h à l’église d’Alex

 Le Choeur d’hommes « BOGA » et l’ensemble vocal  « Les Poly’sons(choeur mixte) » sous la direction de Valérie Marsot-Bouchet, chantent pour les enfants du Sahel. Un répertoire varié, composé de gospels, de chants contemporains et de chants du monde. Tous les bénéfices seront versés à Amitié Solidarité Savoie Sahel.

Le concert est organisé par le Comité des Fêtes d’Alex.

Entrée : 10 euros pour les adultes, 5 euros pour les enfants

Venez nombreux Affiche-concert-Alex-2014

 

 

 

Le club de bridge fait le pont avec l’Afrique

bridgeOn pourrait se demander quelle relation y a-t-il entre le club de bridge d’Aix les Bains et une association qui œuvre pour le Sahel. La réponse parait évidente : l’humanisme, valeur partagée par celles et ceux qui composent les deux associations.

C’est ainsi que tous les droits d’inscription du tournoi de bridge de l’ascension organisé par le club d’Aix les Bains ont été reversés au profit des actions d’ASSS, soit 803,00 euros.

Une coopération qui dure depuis plusieurs années et nous en sommes sûrs, ne manquera pas de se renouveler.

 

Rapport d’activités 2013 d’ASSS (Assemblée Générale du 13 Avril 2014)

 

Rapport d’activités année 2013

 

De l’association Amitié Solidarité Savoie Sahel (ASSS)

 

 Après dix ans de présence, ASSS poursuit en 2013, son engagement dans deux grandes directions :

 

 *     La première, en partenariat avec l’association locale Hansina Domba (Aidons nous) qui regroupe 4 villages : Gorguél, Dalla, Sénaikaye et N’Goroua

 

 *     La deuxième dans le cadre du Plan Communal de Développement de l’ensemble de la commune d’Aribinda comprenant 43 villages, dont l’objectif  est d’assurer un accès des populations aux services de base : santé, éducation, eau…

 

                  Que s’est il passé  en 2013 dans les villages de la commune d’Aribinda , province du  Soum au Burkina Faso ?

 

 Bilan des actions de développement  menées en partenariat avec  l’association Hansina-Domba

 

*Actions de lutte contre la désertification : 3

 

  Les constructions de diguettes  antiérosives et de traitement de ravines par les villageois se poursuivent, ASSS prenant à sa charge  le transport de moellons, l’achat du matériel pour les ouvrages (rouleaux de fer d’attache, gants …) et le coût du suivi des travaux par un spécialiste. Les villageois  ont ainsi réalisé  des cordons pierreux dans 40 hectares des champs des 4 villages, la construction d’un long traitement de ravine dans le village de Sénaikaye afin de protéger le forage construit par ASSS en 2008  et la poursuite du renforcement du traitement de ravine du village de Gorguel débuté en 2012.

 

  Production de 1200 plants d’arbres à partir de la récolte des semences forestières (neem, acacia, eucalyptus, etc) par les pépiniéristes d’Hansina Domba, suivis eux-mêmes par un agent de l’environnement indemnisé par ASSS.

 

  En moyenne, 40 ha sont réhabilités chaque année pour être remis en culture par la réalisation de diguettes, reboisement et traitement de ravines. Parallèlement, des aides sont apportées aux villageois pour travailler les nouvelles superficies cultivables d’où l’appui d’ASSS à l’achat de 25 charrues asines et 25 ânes pour les groupements des 4 villages.

 

 * Les activités génératrices de revenus

 

  Le jardin maraîcher scolaire cultivé par 40 femmes d’Hansina Domba aux côtés des élèves de l’école de Gorguel est une réussite, avec une production 2013, bien supérieure à celle de 2012, dont une bonne partie a servi à l’autoconsommation au sein des familles, l’autre partie ayant été vendue.

 

Un projet d’extension est à l’étude  avec l’objectif de lutter contre l’insécurité  alimentaire et la malnutrition. Les lignes principales  en sont :

 

 – Diversifier les cultures.

 

 Augmenter d’1 hectare les terres de maraîchage avec un système d’arrosage goutte à goutte. Agriculteurs de Gorgel avec leurs dabas

 

  – Former des exploitantes à ces nouvelles  techniques de cultures.

 

Ce projet est d’un coût financier conséquent.

 

 – La banque de céréales : cette année, le comité de gestion d’Hansina Domba n’a pu renouveler son stock de mil en raison de l’augmentation des prix des céréales dès les récoltes. Il a été convenu de miser à l’avenir surl’approvisionnement rapide du magasin avant la montée des prix des céréales.

 

 – La vente des tourteaux : gérée par Hansina Domba, la vente s’est poursuivie avec un approvisionnement du magasin de 20 tonnes en décembre 2012, stock pas encore épuisé.

 

    Le microcrédit  à l’intention des femmes et jeunes : en raison des difficultés que les groupements de base rencontrent dans le remboursement des microcrédits, Hansina-Domba a décidé d’en suspendre l’octroi en 2013.

 

  Une  réflexion est en cours pour susciter la participation massive des jeunes aux activités de conservation des eaux et des sols (ramassage de moellons, traitement de ravines, etc.), et pour définir vers quelles activités génératrices de revenus les microcrédits pourraient être orientés  pour les femmes et jeunes.

 

       Installation d’un moulin à grains au village de Dalla, financé par ASSS. Cela répond à une demande du groupement de femmes  de Dalla car les moulins à grains contribuent à alléger leur travail, dégageant ainsi un gain en temps et moins de fatigue, ce qui leur permet de se consacrer à d’autres activités familiales ou de développement.

 

 * Soutien  aux écoles primaires des villages de Dalla et Gorguél

 

      Depuis sa création, ASSS est  impliquée dans l’éducation. 2008  l'école de Gorgel

 

      En 2013, l’association a  renouvelé son soutien aux élèves des 2 écoles (fournitures scolaires, aide aux élèves entrant au CP…).

 

Avec l’appui d’ASSS le projet d’agrandissement de la cuisine de la cantine de l’école de Gorguel se poursuit. Les parents d’élèves ont fabriqué les briques nécessaires pour la construction du local. La construction se fera début 2014.

 

     Quelques nouvelles de la vie scolaire :

 

     Après  une forte sensibilisation auprès des parents, les effectifs de l’école de Gorguél  ont bien augmenté à la rentrée  d’octobre  2013, ceux de Dalla  restent stables et élevés. Un nouveau directeur a été nommé à Gorguél  à la rentrée, prenant la suite du directeur  en place depuis la création de l’école.

 

Des pistes de réflexions sont actuellement à l’étude pour créer un parrainage des écoliers par les collégiens (anciens élèves des écoles de Gorguél et Dalla), projet auquel ont adhéré les enseignants des 2 écoles  ainsi que les parents.

 

Afin de renforcer la collaboration entre les écoles de Dalla et Gorguel, les enseignants ont proposé des activités  scolaires et sportives inter-écoles.

 

 * Soutien aux collégiens du lycée d’Aribinda, anciens élèves des écoles de Dalla et  Gorguél

 

    Financement des repas du midi  pris à la cantine et fournitures  de matériel scolaire aux 44 élèves. 2010 (10) réunion d'Hansina Domba avec ASSS à Gorgel

 

 * Alphabétisation 

 

Le soutien financier d’ASSS a permis l’ouverture de quatre centres en alphabétisation initiale, un dans chaque  village. A noter une forte participation féminine et une bonne assiduité. Les 79 apprenants déclarés admis dont 9 hommes, suivront les cours de formation complémentaire de base début 2014. Des points de réflexion ont été soulevés par les apprenants : Comment valoriser les acquis de l’alphabétisation et comment éviter que les personnes alphabétisées ne retombent dans le néo-alphabétisme ?

 

 * Fabrication et utilisation des foyers améliorés

 

2005 femme peule et chevreau   Les femmes des quatre villages ont fabriqué 279 nouveaux foyers améliorés en 2013. L’utilisation des foyers améliorés fait à présent, partie des habitudes des femmes qui en tirent plusieurs avantages (corvées de bois moins nombreuses, danger de brûlures écarté, environnement protégé).

 

 * Le projet de  « production, conservation, commercialisation » du sésame et haricot dans 10 villages

 

Ce projet concrétise les objectifs que ASSS poursuit depuis son engagement auprès de Hansina Domba, à savoir permettre aux populations villageoises d’avoir leur autonomie économique.

 

Le dossier haricot/sésame n’a pas été retenu par le Comité Français pour la Solidarité Internationale que nous avions sollicité suite à appel à projets. Les raisons avancées : imprécisions sur les phases transport et commercialisation. Il faut noter que ce dossier complexe a été monté rapidement en raison des contraintes de liaison avec Hansina Domba et de la date limite d’envoi. Par contre, les Conseils Généraux de Savoie et de Haute-Savoie ont répondu positivement à notre demande de financement du projet.

 

Le premier financement d’ASSS a permis, en août 2013, l’achat  de 232 kg de semences, ce qui représente une quantité inférieure aux prévisions de cette première année. En effet, en raison de l’irrégularité des pluies en début de saison, il est apparu raisonnable au responsable d’Hansina Domba de réduire la quantité de semences initialement prévue, ce qui n’a pas permis de mener à bien le projet tel qu’il était prévu.

 

 Appui à la mise en œuvre du Plan Communal de développement de la commune d’Aribinda :

 

 *Accès à l’eau potable

 

ASSS, en 2013, a finalisé son troisième programme d’accès à l’eau potable dans la Commune d’Aribinda. Il consiste  non seulement à remettre en état des forages en panne depuis plusieurs années, mais aussi à renforcer des compétences dans le domaine de la gestion de l’eau et de la pérennité des ouvrages.

 

 

   – Travaux de réhabilitation et de remise en état de 15 forages

 

Les travaux de réhabilitation et de remise en état des forages  se sont terminés en juin  2013 dans les 15 villages.2007 ouvrages hydrauliques photos de Djibril (4)

 

Le point focal  (responsable eau) de la mairie a pu suivre l’équipe de l’entreprise SODI et le contrôleur du bureau d’études AC3E sur les villages du projet lors des travaux. 

 

Par ailleurs, la réparation des pompes que la délégation d’ASSS avait visitées en janvier 2012 a été faite par  les entreprises.

 

   Dotation de motos aux artisans réparateurs  des forages

 

Lors du précédent programme d’approvisionnement en eau potable, ASSS avait financé la formation de deux nouveaux réparateurs et doté les réparateurs d’un fond de pièces détachées, ce qui avait réduit le temps d’immobilisation des forages en panne. La population se trouvait bien souvent privée  d’eau potable pendant plusieurs jours, voire dans certains cas deux à trois semaines.

 

En 2013, la dotation de 2 nouvelles motos  aux réparateurs  a réduit encore le temps d’attente  des  interventions. 2 Motos artisans 1 réparateurs

 

           Formation à la gestion de l’eau et à la sensibilisation à l’hygiène

 

Les hygiénistes (12 femmes et 8hommes) des Associations des Usagers de l’Eau (AUE) des 13 villages dont les forages ont été réhabilités en 2013, ont été formés par deux formateurs du bureau d’études AC3E . Les formateurs ont insisté sur la mise en application des contenus de la formation dans les villages, particulièrement leur rôle  de sensibilisation dans la gestion et l’entretien des forages, ainsi que l’importance de l’hygiène de l’eau dans le maintien de la santé.

 

Les participants se sont engagés à jouer pleinement leurs rôles au sein des AUE afin d’assurer la meilleure gestion des forages de leurs villages.

 

 *Le projet santé 2008 filage à  Sénékaye

 

Dans le cadre d’un plan santé national, le Centre de Prévention et Soins (dit dispensaire) d’Aribinda, centre de soins sans médecin, a été transformé en un Centre Médical avec nomination d’un médecin et création d’un laboratoire d ‘analyses.

 

Après évaluation des besoins auprès du médecin du Centre Médical, ceci dans le cadre du  projet santé d’ASSS, les membres de la commission santé se sont rapprochés de l’ONG Biologie sans Frontière qui partage nos valeurs (aide aux populations avec refus de l’assistanat). L’action en partenariat avec cette ONG, est en cours de préparation et nous ne pouvons qu’espérer, qu’elle se concrétise en 2014 par une  aide à la mise en place du laboratoire.

 

 

      En 2013, notre association A.S.S.S. a pu  mobiliser environ  35 000 € pour financer et mener à bien ces réalisations au Burkina.

 

 Le voyage prévu en janvier 2013  par des membres d’ASSS n’a pas eu lieu par mesure de sécurité, compte tenu de la proximité de la commune d’Aribinda avec les frontières du Mali et du Niger et les événements au Mali que chacun sait. Néanmoins, ASSS a pu suivre l’évolution des projets et des travaux grâce aux échanges nombreux par téléphone et courriel avec Djibril Koura, notre représentant au Burkina et tous les acteurs (Maire, Association Hansina Domba…).  Cependant, le manque d’échanges sur place n’a pas facilité l’avancée du projet santé. Rien ne remplace la rencontre.

 

       Qu’avons-nous fait en Savoie et Haute Savoie durant l’année 2013 ?

 

 Nous sommes régulièrement en relation avec la Direction du Suivi des ONG (DSONG) à Ouagadougou à qui, d’une part, nous soumettons nos programmes d’action à venir, et à qui, d’autre part, nous rendons compte des réalisations de l’année. Ces démarches s’inscrivent dans le cadre de la convention passée en 2004 avec l’Etat burkinabè.

 

 L’accompagnement financier des projets des villageois de la commune d’Aribinda nécessite une forte mobilisation des membres d’ASSS. Les ressources financières proviennent de subventions obligatoirement affectées à des projets spécifiques tels que l’accès à l’eau potable, le projet « haricot/sésame »… Le financement d’autres projets (éducation, lutte contre la désertification, etc.) s’appuie essentiellement sur les activités déployées par ASSS.

 

 Nous avons obtenu l’aide des Conseils Généraux de Haute Savoie et Savoie, de la Communauté d’Agglomération d’Annecy, de la commune de St Félix, de  l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.

 

 Nous avons organisé, grâce à des troupes théâtrales, des chorales…

 

            *  Des soirées théâtrales :

 

                           • Les «Balouriens»ont joué à Poisy puis à St Félix, toujours avec le même succès, partageant  leur recette avec ASSS.Balouriens

 

                            • La compagnie théâtrale «Les Escholiers» à Annecy nous a offert la recette d’une de leur représentation.

 

                            • La troupe «I Tartufi» a joué du Feydeau à la salle des fêtes de St Félix, à notre profit.

*  Des concerts :

• Deux chorales savoyardes, «La vie qui chante» et «Chante la vie» se sont produites à  Chambéry.

 

                            • Une soirée « chansons françaises » à la salle des fêtes de St Félix.

 

                            • Le chœur mixte «Les Polysons» s’est produit dans l’église de St Félix.y8yqg72tovub5z-200-150

 

                      • L’ensemble vocal Artemisia s’est présenté à l’église d’Alex, soirée organisée par le comité des fêtes d’Alex qui a pris tous les frais à sa charge et nous a reversé la recette intégrale.

 

 Nous avons participé :

 

                          * Aux brocantes  de Tournon, de Malzieu, à la foire aux chiffons  à St Béron, à l’incontournable et sympathique vide-grenier d’Alex qui, cette année, a été écourté en raison de gros orages et à l’énorme brocante de St Félix fin août, qui est toujours un moment fort de la vie de notre association.

 

     *A la tenue d’une buvette avec restauration lors de la brocante de St Félix, ce qui a mobilisé beaucoup de  bonnes volontés en plus du stand « brocante ».

 

 *  Au  forum des associations de St Félix avec vente d’artisanat, à la rentrée des associations sur 2 soirées à Chambéry.

 

            * A 4 marchés de Noël (Alex, Annecy, Chambéry, St-Félix). Le mois de décembre a été intense. C’est la première année que nous sommes présents sur autant de marchés à la fois et sur de longues périodes. Grâce à la mobilisation de nombreux membres, les ventes d’artisanat et produits burkinabé ainsi que des produits locaux ont permis de récolter un bénéfice très satisfaisant.

 

 Le tournoi de bridge organisé chaque année au profit d’ASSS par le club de bridge d’Aix les Bains a rassemblé de nombreux joueurs et a généré une bonne recette.images

 

 Les cartes de vœux : nous n’avons pas produit de nouvelles cartes en 2013 et avons proposé à la vente les cartes en stock. Nous avons vendu, environ 1600 cartes, essentiellement à des entreprises amies que nous remercions de leur fidélité. Chaque année, le gain de la vente des cartes est en forte diminution, c’est la raison de notre mobilisation  vers d’autres manifestations, afin de compenser ce manque à gagner.

 

 Visites dans les écoles  d’Alex et St Félix où chaque année, des membres d’ASSS présentent aux écoliers un film et des photos prises dans la région d’intervention d’ASSS. Entre émerveillement et étonnement, la curiosité des enfants est remarquable.

 

Les enfants de la classe de CM1-CM2  de l’école d’Alex, ont organisé une tombola et aidé à tenir le stand de jeux et jouets lors du vide-grenier d’Alex, au profit des enfants des écoles de Gorguél et Dalla. Un échange de courriers est réalisé chaque année entre l’école d’Alex et celle de Gorguél, un seul par an mais attendu des 2 côtés avec impatience et bonheur.

 

 La communication

 

            La presse : une dizaine d’articles  sont parus dans l’Hebdo des Savoie et le Dauphiné Libéré.BCIMG7

 

            Radio : Interview à France Bleu Pays de Savoie et RCF.

 

             TV : La chaine « 8 Mont Blanc » a fait une large place à ASSS dans son émission « la place du village ».

 

            Le site : Cela fait plus d’une année que le nouveau site est opérationnel. Sa mise à jour régulière en  intégrant les nouvelles du Burkina transmises par Djibril et les événements en France, en fait un relais de la vie de notre association.

 

            Les «flyers» sont toujours un bon support pour inciter à faire connaissance avec ASSS.

 

            Avec l’objectif  de nous faire connaître et trouver des aides financières, il a été décidé de lancer une campagne publicitaire par l’intermédiaire de diverses revues professionnelles. Au mois de novembre, une page de publicité gratuite et un article sur ASSS sont parus dans deux revues d’usinage, sans retombées pour l’instant.

 

            Campagne de parrainage : un document reprenant d’une part la promotion ASSS et  d’autre part, les  données bancaires indispensables, est en cours  de réalisation.

 

 Les réunions ont été moins nombreuses que certaines années, mais nous avons échangé régulièrement les informations par courriel, ce qui a permis de suivre l’évolution des projets et travaux, d’échanger sur les futurs projets et les stratégies à tenir.

 

La réunion champêtre annuelle s’est tenue en juillet, chez  Michel  P à Novalaise  dans l’avant pays savoyard.

 

        L’année 2013 aura été marquée particulièrement par trois programmes phares :

 

•  Finalisation des travaux de réhabilitation et de remise en état de 15 forages.

 

•  Lancement d’un projet de culture du haricot et du sésame dans 10 villages avec pour objectifs, la  production, la conservation et la commercialisation.

 

•  Préparation d’un projet Santé.

 

      En 2013, l’incertitude en matière de sécurité suite à la crise malienne et la recommandation qui nous a été faite par les instances burkinabè de ne pas nous rendre pour le moment au nord du pays, a eu pour conséquence directe de ne pas effectuer le voyage annuel habituel.

 

Les événements politiques, écologiques, climatiques, pèsent fortement sur la vie des habitants du Sahel, sans qu’ils en soient responsables. Ce n’est donc pas le moment qu’en plus, nous ralentissions nos efforts, ajoutant encore à leurs difficultés. Nous avons la chance d’avoir sur place un interlocuteur extrêmement fiable : Djibril KOURA qui est depuis 10 ans un relai sûr. Nous apprenons donc à nous adapter à cette situation inédite pour nous jusqu’alors : Aider à distance. Et nous y réussissons très bien : En effet, les projets 2013 ont pu être menés à bien et nous avons pu constater concrètement leur réalisation grâces aux phots et rapports réguliers de Djibrill. L’assemblée Générale d’ASSS se déclare donc totalement mobilisée pour continuer sur le chemin qu’elle a tracé depuis 10 ans :Djibril koura

 

« Depuis que vous êtes venus, la misère cherche où aller ! », nous a déclaré une mère de famille de Gorguél. Voilà, s’il en était besoin, une motivation  supplémentaire à notre détermination !