Que deviennent les villageois déplacés à Aribinda ?

Depuis mi-janvier 2019, des attaques terroristes dans le nord du Burkina Faso ont empêché les actions de développement d’Amitié Solidarité Savoie Sahel en direction des 43 villages soutenus depuis 17 ans. Les villageois ont fui les villages et se sont réfugiés à Aribinda, chef-lieu de la commune. 

A ce jour, que deviennent les villageois déplacés à Aribinda ? 

“Ils souffrent dans leur chair“ nous dit Djibril, notre représentant au Burkina Faso. Pendant plusieurs semaines, les villageois, qui pour la plupart n’ont pas d’hébergement, ont souffert en particulier du manque d’eau. Avec l’arrivée des pluies, l’approvisionnement en eau s’est enfin amélioré et le prix du bidon de 20 litres d’eau a été divisé par deux. De plus, les routes étant peu sûres voire impraticables entre Djibo, chef-lieu de la Province du Soum, et Aribinda, il est difficile de faire parvenir des vivres et toute autre  marchandise. Dans les villages désertés, les greniers sont vandalisés voire brûlés, les troupeaux dispersés voire volés… Le lycée d’Aribinda est fermé depuis le mois d’avril. Le dispensaire garde du personnel de santé. Il n’y a plus de commissariat de police sur place mais, actuellement, dans la région, une importante opération militaire apporte plus de sécurité pour les populations  qui ne peuvent cependant quitter Aribinda au-delà d’un rayon de 5 km.           

Le Maire d’Aribinda, menacé comme tous les représentants de l’Etat, ne vit plus dans sa commune. Il est en contact téléphonique avec les conseillers municipaux. Il est nécessaire, dans ce contexte d’insécurité, de préserver une autorité et de pouvoir gérer au mieux les difficultés engendrées par cette tragique situation.  Rétablir “un vivre ensemble “ est indispensable.

  Il est prévu la distribution de semences aux villageois pour leur permettre de débuter les cultures lorsqu’ils pourront rejoindre leurs villages. Cependant, ils ne l’envisagent pas encore alors que c’est la période pour semer le mil. La sécurité alimentaire est donc gravement menacée                                         

ASSS apportera son soutien lorsqu’ils rentreront chez eux avec de nouvelles priorités qui seront à définir. Ne les oublions pas.