Vide grenier automnal à Alex

                    Dimanche 6 octobre 2019

Venez visiter le stand ASSS

 


Du théâtre en septembre au profit d’ASSS: deux dates à retenir

Mercredi 25 septembre 2019,

Théâtre du Casino d’Aix les Bains à 20h30

La troupe I Tartufi est de retour avec

 « Piège pour un seul homme »

de Robert Thomas, mise en scène de Guy Rosset.

Une pièce policière où le spectateur se perdra dans les méandres des situations, tantôt de compassions, tantôt de doute et dont le dénouement vous surprendra. Une vraie enquête qui vous tiendra en haleine jusqu’au bout.

Tarif: 15€; Abonné/réduit:10€;  Gratuit: – 12 ans.                                                         Billetterie: office du tourisme d’Aix les Bains et sur place.


 Samedi 28 septembre 2019

Salle des fêtes de St Félix à 20h30

 La troupe Les Eclats’T de lATELIER THEATRE DE VIVIERS DU LAC présente  « La même chose s’il vous plait »

d’après l’œuvre de Pascal Martin, mise en scène de Catherine Lorin 

Dans un bar, un auteur dramatique cherche l’inspiration alors que se croisent des clients étonnants et parfois hauts en couleur : habitués, touristes, rescapés d’ascenseur, couples, mariés ou pas, marchande de roses…Trouvera-t-il le sujet de sa prochaine pièce ?  Rencontres, art, voyage, amour, société, surprises… Un spectacle drôle dans un bar animé où vous reconnaîtrez peut-être un ami, un voisin, un collègue… ou pas !

10€ billetterie sur place

 

Que deviennent les villageois déplacés à Aribinda ?

Depuis mi-janvier 2019, des attaques terroristes dans le nord du Burkina Faso ont empêché les actions de développement d’Amitié Solidarité Savoie Sahel en direction des 43 villages soutenus depuis 17 ans. Les villageois ont fui les villages et se sont réfugiés à Aribinda, chef-lieu de la commune. 

A ce jour, que deviennent les villageois déplacés à Aribinda ? 

“Ils souffrent dans leur chair“ nous dit Djibril, notre représentant au Burkina Faso. Pendant plusieurs semaines, les villageois, qui pour la plupart n’ont pas d’hébergement, ont souffert en particulier du manque d’eau. Avec l’arrivée des pluies, l’approvisionnement en eau s’est enfin amélioré et le prix du bidon de 20 litres d’eau a été divisé par deux. De plus, les routes étant peu sûres voire impraticables entre Djibo, chef-lieu de la Province du Soum, et Aribinda, il est difficile de faire parvenir des vivres et toute autre  marchandise. Dans les villages désertés, les greniers sont vandalisés voire brûlés, les troupeaux dispersés voire volés… Le lycée d’Aribinda est fermé depuis le mois d’avril. Le dispensaire garde du personnel de santé. Il n’y a plus de commissariat de police sur place mais, actuellement, dans la région, une importante opération militaire apporte plus de sécurité pour les populations  qui ne peuvent cependant quitter Aribinda au-delà d’un rayon de 5 km.           

Le Maire d’Aribinda, menacé comme tous les représentants de l’Etat, ne vit plus dans sa commune. Il est en contact téléphonique avec les conseillers municipaux. Il est nécessaire, dans ce contexte d’insécurité, de préserver une autorité et de pouvoir gérer au mieux les difficultés engendrées par cette tragique situation.  Rétablir “un vivre ensemble “ est indispensable.

  Il est prévu la distribution de semences aux villageois pour leur permettre de débuter les cultures lorsqu’ils pourront rejoindre leurs villages. Cependant, ils ne l’envisagent pas encore alors que c’est la période pour semer le mil. La sécurité alimentaire est donc gravement menacée                                         

ASSS apportera son soutien lorsqu’ils rentreront chez eux avec de nouvelles priorités qui seront à définir. Ne les oublions pas.

 

 

Lettre adressée à ceux et celles qui nous soutiennent

Le 21 avril 2019

Chers toutes et tous,

C’est la première fois depuis 16 ans que notre association a tenu son Assemblée Générale dans une atmosphère morose.

En effet, « la folie meurtrière », ainsi que l’écrit Djibril notre représentant permanent au Burkina Faso, a atteint la commune d’Aribinda. Les attaques terroristes suivies de conflits  intercommunautaires font de plus en plus de victimes. Les populations ont peur, quittent leur village et se réfugient dans la ville d’Aribinda.

Le nombre croissant des  déplacés provoque d’importantes difficultés en matière de logements, d’approvisionnement  alimentaire et surtout une grave pénurie d’eau. Des mesures d’urgence sont prises par le gouvernement avec l’aide de l’Oxfam, la Croix Rouge, l’Unicef…. et avec la solidarité du peuple burkinabé pour essayer de répondre aux besoins de base des populations.

Les membres d’ASSS se proposent d’apporter une aide exceptionnelle aux déplacés après consultation et évaluation auprès de Djibril.

Nous avons appris avec stupéfaction, fin mars, l’attaque du château d’eau du système goutte à goutte de l’espace maraîcher de Gorguel, village, siège de notre association partenaire locale Hansina Domba et qui était notre « camp de base » lors de nos voyages. La cuve perforée ne permet plus de conserver l’eau ; heureusement les dégâts seront réparables.

Dans ce tragique contexte, les projets de développement : la réalisation de 6 forages, le busage de 2 puits pour l’espace maraîcher de Yalanga, l’électrification des écoles de Gorguel et Dalla…. sont suspendus.

Heureusement, nous pouvons maintenir notre aide aux 45 collégiens et lycéens ainsi qu’à un étudiant  universitaire, tous issus des écoles de Gorguel et Dalla qui poursuivent leurs études dans des villes moins menacées ou mieux sécurisés. Par ce soutien, l’avenir de ces jeunes dont les familles font face à de plus en plus de difficultés peut être assuré.

Nous affirmons qu’ASSS conserve son engagement dans cette région du Sahel. Il n’est pas question d’abdiquer devant la barbarie. Lorsque les populations retourneront dans leur village, ASSS sera à leurs côtés pour les accompagner dans la reconstruction et la reprise de leurs activités.

C’est pourquoi nous avons besoin de votre fidèle soutien. 

 Nous vous adressons avec  reconnaissance, nos cordiales salutations.                                                                                                                                       Catherine Faure, Présidente d’ASSS.

 

 

 

 

La saison théâtrale se poursuit

Samedi 13 avril 2019

20h30, salle des fêtes de Saint-Félix                                                         

La compagnie Emporte-Pièces présentera

AFFAIRE POLICIERE

Comédie de Philippe Ferrier, mise en scène :Jean-Paul Paget

Philippe est tué dans son lit, dans sa chambre d’hôtel, pendant la nuit. Une enquête est rapidement menée par deux policiers « chevronnés », Agnès et Paul. Sont impliqués, Charlotte, la patronne de l’établissement, Gérard, le voisin de chambre, Marie, la femme de Philippe et … surprise … Une drôle d’affaire policière à l’hôtel « Bon séjour » !

Une soirée de rires au bénéfice d’AMITIE SOLIDARITE SAVOIE SAHEL  Billetterie sur place, 10 €                               

Notre site: http://www.amitiesavoiesahel.org/          

Nous vous remercions par avance pour l’aide que vous pourrez nous apporter pour le plein succès de ce spectacle en diffusant cette information à toutes vos connaissances.

Les puces des couturières

Dimanche 31 mars 2019

Saint-Félix  Salle des fêtes 9h-18h

Une manifestation incontournable pour les personnes intéressées par la couture, le patchwork, la broderie, le tricot, le crochet…

Vous y trouverez tissus, cotons, aiguilles, machines à coudre, à tricoter, etc.

Entrée libre

 En partenariat avec “Amitié Solidarité Savoie Sahel”


Les spectacles se suivent….

Les Balouriens sont de retour, fidèles comme chaque année….

Les Balouriens de Chainaz présenteront leur nouvelle pièce en patois

« La glycémie de la Philomène »

 Vendredi,  1ier mars 2019 à 20 h, Salle des fêtes à St Félix

 » La Glycémie de la Philomène »

La Philomène ne va pas bien : fatiguée, sans énergie, elle est au bord de la dépression, ce qui inquiète ses proches, Célestin, Firmin et sa voisine, la Mélie…Fèfe le facteur lui apporte enfin les résultats de ses analyses sanguines et c’est le drame ! Le facteur, expert en médecine, pointe du doigt une glycémie galopante ! La pauvre femme est condamnée… Philomène va tout de même consulter le nouveau médecin du village et sa curieuse secrétaire ! qui diagnostique une simple fatigue. Sur ses conseils, et afin de retrouver une santé florissante, Philomène et son amie Mélie vont prendre des cours de Gym Tonic chez Véronica Torticoli. »

Une soirée à ne pas manquer !  organisée au profit de l’association Amitié Solidarité Savoie Sahel (A.S.S.S)

 

 

Samedi 16 février à 20h30 à la Salle des Fêtes de Saint Félix

La compagnie Accro-Planches  présentera
« Victor Hugo mon amour »

Une pièce de Authée Sogno, mise en scène de Jean-Marc Patron

 

« Une véritable histoire d’amour pleine de rebondissements…Une des plus belles, celle de Juliette Drouet et Victor Hugo. Ce spectacle illustre dans un enchaînement de scènes les grands moments de leur vie intime, littéraire et politique… Drôle et bouleversant…On rit, on pleure, on s’amuse. Cette pièce vibrante de passion s’adresse aux amateurs d’émotion et d’humour. »  Ils se sont aimés pendant un demi-siècle et ont échangé 23 650 lettres d ‘amour !

Réservations  au 06 84 32 03 96 ; 10 euros

De l’avis de connaisseurs ayant déjà vu ce spectacle: « Un beau moment et des acteurs au sommet de leur art « . Une belle soirée en perspective

 

Amitié Solidarité Savoie Sahel, remercie celles et ceux qui, par leur soutien, contribuent à l’amélioration de vie des villageois de la commune d’Aribinda. Excellente année 2019.

 

Projection-débat dans la cadre du festival Alimenterre

Mardi 27 novembre à 20h, salle de l’Ebène, La Biolle

 

Le festival Alimenterre est devenu un événement annuel incontournable pour présenter et comprendre les enjeux agricoles et alimentaires dans le monde. Pour sa 12ème édition, il propose 8 films pour alimenter des débats.

Amitié Solidarité Savoie-Sahel, Communes Solidaires de l’Albanais et le CCFD Terre solidaire ont choisi de programmer ensemble

   « Eloge des mils – L’héritage africain »

Ce documentaire d’Idriss Diabaté sur les cultures paysannes autour du mil donne la parole à des paysans sénégalais, béninois et maliens.

Céréales d’origine africaine, mil et sorghos (gros mil) accompagnent depuis des millénaires les communautés dans la résistance à la sécheresse et l’affirmation d’une identité propre aux régions les plus chaudes de la planète.

Le film montre pourquoi, dans un contexte de crise alimentaire aggravée par les changements climatiques, la renaissance des cultures de mil représente une alternative nourricière d’autant plus précieuse qu’elle est ancrée dans une histoire et des savoirs encore vivants aujourd’hui en Afrique de l’Ouest.

Entrée libre

Les marchés de Noël sont de retour

Amitié Solidarité Savoie Sahel proposera de l’artisanat burkinabé et local sur plusieurs marchés de Noël savoyards.

  • Samedi 24 novembre 2018, à Cognin, marché solidaire, salle de la Forgerie de 10h à 18h
  • Dimanche 2 décembre 2018, à Gilly sur Isère à l’espace associatif de l’Atrium, à partir de 10h
  • Vendredi 7 décembre 2018, à Alex à partir de 17h
  • Vendredi 21 décembre 2018, à La Biolle à partir de 16h

L’occasion pour vous, de soutenir les actions d’ASSS en effectuant vos achats de Noël !